• Forêt vivante forêt trépas

    Imprimer

    Forêt lustrale

    au petit matin

    lumière de colchique

    et de pure vanille

    géométries intimes

    labyrinthes secrets

    mythologies intérieures

    de mots frais

    et quotidiens

    de tempêtes vagabondes

    forêt de brises mêlées

    où tu m’as fait vivre

    et respirer des embruns inconnus

    je t’y retrouverai toujours

    au- delà du temps compté

    et des espérances profondes

    forêt de mon trépas

    et de ma vive appartenance

    à un monde turbulent

    qui nous emporte

    à chaque seconde

    je m’y retrouve

    éternel ressuscité

    Lien permanent 0 commentaire