29/09/2018

Clairières tamisées

Lumière oblique

du jour défunt

l’automne joue 

sur des airs 

langoureux

une mélodie 

douce et mélancolique

celle des temps en allés

des âmes solitaires

des valses viennoises

dans les sous-bois cuivrés

et les clairières tamisées

23:04 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.