09/11/2018

Givre de novembre

Crachin 

sur le mont solitaire

peupliers vêtus d’or

sur les berges du fleuve

le temps s’étire

lenticulaires 

du foehn labile

je te regarde

fragile 

marcher

dans le givre de novembre

 

15:12 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.