08/12/2018

Jour d’automne

Fine bruine

vapeur d’eau labile

crachin d’automne

sur le jour qui fuit

les heures s’étirent

tristes et malingres

tricotent mon noir chagrin

sur le chandail d’un jour trop gris

tes pas sur les feuilles mortes

s’évanouissent dans mes rêves

et me rappellent

ton insupportable absence

le ciel mat

devient linceul éternel

 

19:57 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.