• Ta présence

    Imprimer

    Neige de cendres

    et d’argile

    effluves capiteux

    d’orchidées

    le jour se construit

    en cathédrales de lumière

    sur le collines

    et les courbes du vallon

    le silence y joue

    une douce mélodie

    ta présence

    ta transparence

    m’attachent

    à cette vie

    si fuyante

    par instants

    tu es toi moi nous

    maintenant

    et toujours

    proche de l’infini

    vive et sereine

    soleil et lac

    lien entre terre et ciel

    arbre de clarté

    au centre de l’obscurité

     

    Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire