Avril blanc

Imprimer

Le jour 

en embuscade

derrière le rideau de peupliers

parmi le verger en fleurs

verrière de pétales luminescents

arches et portiques aériens

s’y glisse un soleil blanc

incandescence

d’un avril embrasé

foyer d’une consumation natale

essentielle absolue

éruptive

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel