Silence d’améthyste

Imprimer

Bosquets ivres d’insectes

et de parfums magiques

faisceaux de lumières feutrées

le marcheur avance à claire voie

l’esprit ouvert

le corps baigné d’un rythme métronome

locuteur et être avançant

dans un paysage de paroles

dialogue intérieur

espaces infinis

rencontre de la brise

et d’un silence d’améthyste

voyage d’un ange

aux confins de la clairière tremblante

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel