Fenêtre entrouverte

Imprimer

Dans la clairière de l’aube

les gisants et les brisants

d’un voyage inachevé

la traversée de l’ombre nocturne

Entre les branchages une faible lueur

les vibrations légères

d’une aile de papillon

le retour espéré

d’un soleil en-allé avec la mer

une brise des embruns

une fenêtre entrouverte

Lien permanent Catégories : Culture, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.