Dissolution

Imprimer

Lumière poudreuse du couchant

  • rayons laineux

sur le flanc de la colline

la vallée sombre

petit à petit

dans l’ombre immense

le murmure discret

de la source

sous la mousse

s’évanouit dans l’obscurité

faunes trolls et sirènes

prennent possession 

de mes rêves

je suis le fleuve nocturne

jusqu’à la mer 

sous la lune améthyste

 

 

 

Lien permanent Catégories : Culture, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.