Soleil d’absinthe

Imprimer

Le ciel

lourd

de pierres et de cendres braisées

de minerais rares

charge mon coeur

d’énergies volatiles

de taches de vie

et aussi

d’obscurités fulgurantes

j’attends

fébrile

le retour du soleil 

d’absinthe et de velours blanc

la venue d’une mer étale

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.