Automne bruyant

Imprimer

Les feuilles d’érable

craquèlent sous mes pas

les peupliers filent leur laine

de miel et de tilleul

dans le corail du ciel

Ce jour d’automne est une gaufre

au bord des lèvres

il faut marcher lentement 

ne pas  briser l’unité 

de cet instant d’émail

qui ne tient qu’à un regard

 

  •  
Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel