Parenthèse

Imprimer

Éventail des jours

lumière fragmentée

sur la peau fragile 

de cette taie d’eau vive

la source murmure

à voix basse

le  nid de mousse 

à même le bisse natté

accueille un silence velouté

musique de viole et de flûte sauvage

respiration de la clairière

à l’ombre de nos regards
le temps carde sa laine

laboure un ciel d’hortensias

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.