Pleine lune

Imprimer

Ciel myosotis

rivière d’améthyste

je marche 

en pèlerin 

de la pleine lune

dans les forêts

et les steppes lointaines

sur le liseré du rêve

entre éclats de rire

et non- dits d’une brume létale

ivre de parfums stellaires

avec les embruns de notre amour

sur les lèvres

il est comme une présence mystique

au centre de la clairière

une lueur subtile

qui nous parle

des êtres en-allés

et des revenants 

à la démarche spectrale

tout près d’une éternité recomposée

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.