Charivari des saisons

Imprimer

Vaporisation lumineuse

le soleil de février

souffle sur la combe neigeuse

Sur le coteau

le duvet délicat des aulnes

caresse mon regard

Condensation aérienne

des parfums légers flottent

dans l’air transparent

vents tourbillonnants

inflexions baroques

le charivari des saisons

me fait trembler frémir 

m’envoler

 

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.