21/05/2011

Poésie intetntionnelle et poésie involontaire avec Paul Eluard

«Poésie involontaire et poésie intentionnelle» de Paul Eluard.  nous fait découvrir les mille et une manière d’aborder le monde du langage e de la parole. Proférée, scandée, chantée, jetée aux quatre vents..., la parole a mille et un visages.

Elle nous englobe en même temps que nous la possédons pour une petite partie: «Depuis plus de cent ans, les poètes sont descendus des sommets sur lesquels ils se croyaient. Ils sont allés dans les rues, ils ont insulté leur maîtres, ils n’ont plus de dieux, ils osent embrasser la beauté et l’amour sur la bouche, ils ont appris les chants de révolte de la foule malheureuse et, sans se rebuter, essaient de lui apprendre les leurs.» disait en 1937 Paul Eluard.

Dans cette anthologie de 1942 le poète nous offre des citations de la parole involontaire, qui est fréquemment populaire, née de rencontres fortuites et la parole «intentionnelle» née d’un souffle intérieur volontaire où «affluent les images, les combinaisons nouvelles, les jeux de répétitions et échos sémantiques».

Paul Eluard fait se mêler ces deux modes de communiquer, ouvrant la possibilité à chacun d’avancer dans son monde tout en le partageant avec autrui, en lui proposant des prolongements. On trouve dans cet ouvrage quantité de poètes et d’artistes, d’Apollinaire à Max Jacob ou Synge en passant par Van Gogh, Bataille, Rimbaud, Lautréamont ou Levey, tout en nous proposant des comptines, des chansons, des lais populaires....

Ce recueil d’Eluard a un dispositif de lecture particulier: selon un ordre chronologique, en page de gauche se trouve la poésie involontaire et page de droite, la poésie intentionnelle. On peut ainsi y voir se côtoyer le facteur Cheval et Léon-Paul Fargue, Jacques Rigaut et Blaise Cendrars, la Religieuse portugaise et Salvator Dali. Certains écrivains connus sont ainsi parfois répertoriés comme poètes involontaires, d’où humour et glissades sémantiques.

Un ouvrage original avec un regard décalé.

Paul Eluard, «Poésie involontaire et poésie intentionnelle» aux éditions Seghers

19:48 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Tiédeur au bisse de Varone

  • La pinède crépite dans la tiédeur de l'après-midi
  • l'eau file
  • tendre et discrète dans le limon du bisse
  • sur la litère chamoisée  et grillagée
  • les ombres et les torsions
  • des branchages aériens
  • mon corps et mon âme
  • fusionnent dans les bulles de chaleur
  • je te regarde avancer
  • silhouette fragile
  • un ange dans l'après-midi effilée
  • les promeneurs abandonnent eux 
  • quelques paroles
  • le silence tisse des nappes de lumières
  • qui volent dans les airs
  • terre et ciel se sont mêlés

19:32 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

20/05/2011

Fragments d'éternité

Le loriot sur la branche nue du cerisier, le geai bavard qui traverse l’espace, les prés en fauche, le cœur battant du val dans la brume, il vente des paroles simples, dépouillées, des fragments d’éternité.
Tout près du chemin, le taillis d’herbes brûlées, l’églantier qui a résisté à l’orage du soir d’avant, les pousses de sorbier qui étendent leur territoire, et les cadavres de grillons abandonnés par la chaleur.
Regards tremblants, le paysage devient une grande boulange de mie blanche et de croûtes dorées par des soleils imaginaires...

Le rouge de l'aubépine rejoint mon sang vitreux, le vert de la fougère apaise ma respiration, je traverse le sentier comme le jour simple, par la porte du chalet l'haleine des étreintes invisibles.

16:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |