23/05/2011

Printze sauvage à Planchouet

  • La Printze écume
  • les tourbillons retiennent
  • la clarté du ciel dans leurs chevelures folles
  • les aulnes segmentent l'horizon
  • respiration sourde de la mousse
  • près du rocher humide
  • sur le visage de la rivière
  • des éclats de vitrail
  • mes doigts plongent
  • dans la lumière des frondaisons sauvages
  • une prière monte aux lèvres
  • celles des eaux primales
  •  qui ont traversé la nuit
  • pour ouvrir nos yeux

17:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

21/05/2011

Incendies printaniers

Fleurs de pommiers

blancheur immaculée

pluie de merisiers

pétales incandescents

la brise glisse sur le flanc de la vallée

dans mes veines

les battements

de la vivante saison

il fera clair

derrière ce trop plein

d'incendies fous

20:21 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Poésie intetntionnelle et poésie involontaire avec Paul Eluard

«Poésie involontaire et poésie intentionnelle» de Paul Eluard.  nous fait découvrir les mille et une manière d’aborder le monde du langage e de la parole. Proférée, scandée, chantée, jetée aux quatre vents..., la parole a mille et un visages.

Elle nous englobe en même temps que nous la possédons pour une petite partie: «Depuis plus de cent ans, les poètes sont descendus des sommets sur lesquels ils se croyaient. Ils sont allés dans les rues, ils ont insulté leur maîtres, ils n’ont plus de dieux, ils osent embrasser la beauté et l’amour sur la bouche, ils ont appris les chants de révolte de la foule malheureuse et, sans se rebuter, essaient de lui apprendre les leurs.» disait en 1937 Paul Eluard.

Dans cette anthologie de 1942 le poète nous offre des citations de la parole involontaire, qui est fréquemment populaire, née de rencontres fortuites et la parole «intentionnelle» née d’un souffle intérieur volontaire où «affluent les images, les combinaisons nouvelles, les jeux de répétitions et échos sémantiques».

Paul Eluard fait se mêler ces deux modes de communiquer, ouvrant la possibilité à chacun d’avancer dans son monde tout en le partageant avec autrui, en lui proposant des prolongements. On trouve dans cet ouvrage quantité de poètes et d’artistes, d’Apollinaire à Max Jacob ou Synge en passant par Van Gogh, Bataille, Rimbaud, Lautréamont ou Levey, tout en nous proposant des comptines, des chansons, des lais populaires....

Ce recueil d’Eluard a un dispositif de lecture particulier: selon un ordre chronologique, en page de gauche se trouve la poésie involontaire et page de droite, la poésie intentionnelle. On peut ainsi y voir se côtoyer le facteur Cheval et Léon-Paul Fargue, Jacques Rigaut et Blaise Cendrars, la Religieuse portugaise et Salvator Dali. Certains écrivains connus sont ainsi parfois répertoriés comme poètes involontaires, d’où humour et glissades sémantiques.

Un ouvrage original avec un regard décalé.

Paul Eluard, «Poésie involontaire et poésie intentionnelle» aux éditions Seghers

19:48 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |