20/05/2011

Printemps à Zofleux-Nendaz

Crocus et anémones

 nudité de la verte prairie

silence et  murmure fragile

il pleut

des  instants de cristal

sur le velours du printemps naissant

16:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Zénith au Bec des Etagnes

L'ombre du chocard

sur la table granitique

Au sommet de l'arête

la tiédeur de la roche

qui emporte mes pensées

Mon regard

vers la maison du ciel

Les gentianes et l'eau forte

 de leur bleu profond

Les fissures de la paroi immobile

Dans le soleil

le temps

s'est fait 

grave et transparent

comme ton regard

sur le zénith de nos existences

16:08 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

L'Immaculée conception de Breton et Eluard

 

 

.

Un objet littéraire fascinant, étonnant, improbable... voilà tel que définie par la critique l’œuvre de Paul Eluard et André Breton publiée sous le nom de «L’Immaculée Conception» aux éditions Seghers. Les deux piliers du Surréalisme y laissent se développer et s’exprimer leur talent prolifique, créatif, baroque aussi, dans ce livre à deux mains. Une quête de la Vérité, une «philosophie poétique» qui se retrouve au travers de divers styles dont l’écriture automatique, spontanée et révolutionnaire de AndréBreton qui a toujours aimé renverser les paradigmes, les normes, et la transparence, la fluidité et la subtilité de Paul Eluard.

Le recueil s’articule en quatre volets bien différents: «L ’Homme», «Les Possessions», «Les Méditations» et «Le Jugement originel». On y découvre de la naissance à la mort cette pulsion et cet élan qui font que la vie nous pousse à toujours avancer, puis les «cinq délires» que la psychiatrie a mis au jour et classifiés et qui démontre que la frontière entre certaines formes de folie et l’univers des poètes est très ténue. Vient ensuite la découverte de l’Amour et ses pays de lumière mais aussi parfois de désespoir et finalement «Le Jugement universel» qui nous offre quelques «commandements» dont celui d’éviter la tiédeur dans notre existence comme dans toute forme d’expression artistique.

Paul Eluard qui a été poète résistant, communiste et a adhéré au mouvement Dada a également été un chantre d’un certain lyrisme amoureux, de la liberté, le jeunesse, de l’aventure. Il a aussi beaucoup communiqué avec Aragon, Philippe Soupault. André Breton qui fut lui le chef de file du Surréalisme a été notamment influencé par Paul Valéry et fut aussi le compagnon de route de l’écrivain surréaliste Jacques Vaché. On lui reprocha entre autre une certaine rigidité et un dogmatisme parfois malvenu. Il publia notamment «Les champs magnétiques» avec Philippe Soupault, un autre écrivain majeur du Surréalisme. Jean-Marc Theytaz

«L’Immaculée Conception» de Paul Eluard et André Breton aux éditions Seghers.

15:43 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |