Amours en-allés (21/11/2018)

Le long de l’avenue

les frênes et les érables

leurs mains d’or et de cuivre

les passants d’un soir

leur allure nonchalante

la musique des fêtes foraines

le rire en-allé des enfants

l’automne retient son souffle

sa musique d’amours envolés

22:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |