Sans lune noire (06/01/2020)

Entre l’ici et l’ailleurs

un interstice

une faille

une brisure

un éclair azuré

j’avance et respire

nu entre ronces

épine vinettes et

thym sauvage

le temps s’émiette

le ciel se contracte

systoles et diastoles

je marche pèlerin esseulé

avec ma part d’obscurité

vers un lendemain

sans lune noire

18:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |