Solitude printanière (02/04/2020)

La solitude

Dans le matin blême

Réduit mon être

En cendres volatiles

Senteurs de pierrailles

Et de célestes ferrailles

Emanations subtiles

Même le printemps chaud

Ne me fait plus pleurer

11:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |