Orage nocturne (27/04/2020)

Rougeoiement des astres

au cœur de la nuit

fulminations célestes

au centre du temps

la voix rauque du tonnerre

fait se briser les deux pans

de la vallée

mon âme est en fusion

mon corps se consume

sur le volcan de rêves aléatoires

l’obscurité se déchire

les éclairs écrivent

de fulgurantes zébrures

sur le cadran de nos étreintes

le vent emporte mes prières

 

 

00:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |