La nuit (08/09/2021)

La nuit verte m’habite

celle de la forêt silencieuse

au crépuscule

celle des lichens barbus

qui logent

dans la mémoire

des blocs granitiques

le murmure du vent musical

qui descend la vallée

au soir naissant
cette nuit de l’absence

quand  tu t’évades

dans tes rêves de soleil

cette nuit à la peau de mûre

qui fond sous la langue

 

19:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |