Maille à maille (30/10/2021)

La forêt d’octobre

traversée

de vivants brasiers

m’habite violemment

mélèzes de feux orangés

étoffe lacérée

d’où suinte

un silence d’aurore

chapelle où

vient mourir

mon oraison 

d’humble communiant

15:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |