Frisson du soir

Imprimer

La brise du soir

sur la vallée

cousue d’ombre noire

L’oeil de la chevêche

au centre de l’instant suspendu

L’étoffe du ciel

qui se brise

comme un vitrail fumé

Ton pas s’imprègne

dans le sol humide

Ton poignet d’hostie blanche

sur la mousse verte

écrit de douces mélodies

Murmure coloré du ruisseau

Une mésange bleue

s’est posée 

sur la plus haute branche

silence sur une lame d’acier

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.