Enlèvement printanier

Imprimer

Crépitement de pétales blancs

Dans la vaste plaine 

et sur le côteau ondulé

des vergers d’abricotiers

leur fulgurance de nacre

leur incandescence neigeuse

inondent mon âme

mes yeux se mouillent

l’écorce des arbres

la torsion des branches

le feu violent des fleurs 

dans le ciel pur

tout embrase mon coeur

un bouquet de vibrations

et d’ondes magiques

m’arrache de terre

et m’enlève à jamais

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.