Présence divine

Imprimer

Livèche et sabot de vénus
orchis vanillé et joubarbe

la brise caresse l’herbe rase

là-haut sur l’alpage déserté

les arolles lancent leurs mâts

dans un ciel de mer calme 

bleu myositis

le pierrier et ses convulsions originelles

garde le silence enfoui dans son lit

il est comme une Présence divine

qui augmente l’espace et le temps

dans ce pérystile de granit et de vent

 

 

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.