Nuit diaphane

Imprimer

Ciel déchiré

nuit au goût de mure

et de groseille humide

dramaturgie 

des nuages de plomb

qui jouent avec la lune

traverser l’Achéron

dans l’obscurité bouillonnante

rêve ou cauchemar

nous sommes d’ici et d’ailleurs

entre deux mondes

comme un oiseau léger

dans l’air tremblant

d’air et de glaise

des anges volant

dans la nuit diaphane

 

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.