Fleurissement

Imprimer

La pâleur de la brume

sur le fleuve matinal

la brise timide dans le bouquet

de saules argentés

le pas fluide de l’étalon

sur la berge

le silence a fleuri

comme un nénuphar

sur l’étang endormi

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.