Ouverture

Imprimer

Condensation

concentration

concision

dépouillement et austérité

proches du silence

ton visage de lumière

m’ouvre le matin

la terre usée et poussiéreuse

les étendues désenchantées

de la solitude nocturne

s’éloignent

le territoire verbal

défait ses murs immobiles

 

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel