Soleil frisant

Imprimer

La brise descend la vallée

lumière frisante du couchant

les ramures des mélèzes s’illuminent

les sorbiers jettent leur ombre

sur la mousse humide

Sous les fougères échevelées

les sources forestières

sont des ventres d’hirondelles

où vient s’abreuver

l’heure crépusculaire

 

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.