Infini matinal

Imprimer

Impératoires courbées

dans la brise matinale

houle de la prairie colorée

sous le ciel lavé
et l’aube légère

l’air filtre les premiers rayons

le corps s’ouvre à l’infini

du jour à parcourir

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel