Intermède glaciaire

Imprimer

Le glacier argenté

de roches et d’éboulis mêlé
coule lentement

entre les moraines

de bris et d’éclats silencieux

comme une prière psalmodique

Le temps s’étire

la chaleur liquéfie

une mémoire millénaire
Aletsch et son fleuve bleuté

n’en finissent pas

d’éteindre

leurs mille et une étoiles

L’éternité

a peut-être une fin

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.