Le corvidé bleu

Imprimer

Le casse-noix lézarde

la forêt verte et pâle de

la mi-septembre

pignons de noisettes

et d’arolle dans le jabot
il se prépare au basculement

des saisons avec célérité précision

et finesse de vol

le corvidé et sa robe bleue

ponctuent l’espace 
de lignes évanescentes

automne roux

hiver silencieux

peuvent s’annoncer

ls respiration des saisons n’effraie pas

le casse-noix infatigable

 

  •  
Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.