Transhumance

Imprimer

Vaporisation de pollen

l’ombre déborde encore

sur l’arête enneigée

le soleil jaune

pose

à pas feutrés

ses ailes de frelon

sur l’éperon granitique

le berger a rassemblé

ses chèvres et ses moutons

il est temps de rejoindre

la plaine 

déjà prise par le givre novembrien

le silence est de blanc opalin

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.