Écume matinale

Imprimer

Les mâchoires nocturnes

se desserrent

l’herbe blanche
dans sa carapace de givre

se détend lentement

une légère brise

lèche encore la vallée

un soleil feutré

traverse les frondaisons

l’écume matinale

court

le seuil d’un jour nouveau

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.