Passage

Imprimer

De la vie à la mort

un fin et léger souffle éphémère

de l’automne à l’hiver

un brin de bruyère

de toi à moi

une étreinte éternelle

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.