Déchiré

Imprimer

Déchiré entre

le jour et la nuit

lit d’orties

je suis un papier d’Arménie

qui se consume

lentement

myrrhe et encens

sur les eaux fumantes

du fleuve matinal

près des terres brûlées

au centre de l’instant

de cristal

couché dans une pirogue

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.