Respiration

Imprimer

Le suaire

de la noire forêt

enveloppe

le fond de la vallée

le lynx a tué

une biche

du sang vermillon

sur la neige de mars

la brise légère

peigne délicatement

les branches des mélèzes

le silence est de schiste beige

sur le côteau

couvert de neige

et de mots étouffés

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.