Sang vivant

Imprimer

La chair des bougainvillées

rouge sur les murs de chaux
des maisons de Naxos

l’étranglement du soleil
sur les monts arides
de l’île chauffée à blanc

le vent chaud dans les bras

de la mer déverse des ondes magnétiques

la porte d’Apollon nous donne

rendez-vous avec le ciel des dieux grecs

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.