Apparition

Imprimer

Dans l’impermanence des jours

retrouver le flux des saisons

le brasier et l’incandescence

de l’automne 

la bruyère améthyste
le myrtillier mauve

et l’airelle légère

Près du pierrier 

les serments oubliés

les sources cachées

sous la mousse perlée

et le disque lunaire

de nos dérives océaniennes

Dans le bosquet et la lisière

d’un temps retenu

je construis mon abri

 

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel