Tremblement roux

Imprimer

Murmure léger

tendre froissement

au soir mourant

le feuillage de rouille

du sorbier pèlerin

danse

avec la brise de vallée
les fougères

tremblent délicatement

leurs dentelles

nous enveloppent

d’orfèvreries automnales

et de vertiges d’or

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.