Jean-Marc Theytaz - Page 2

  • Évanescence saisonnière

    Imprimer

    Taches immobiles

    de sombre verdure

    raisins d’ours airelles

    et noires myrtilles

    respirent à mi-voix

    Soudain un chevreuil effrayé

    l’ombre d’une branche dorée

    sur la litière d’octobre

    j’entends battre ton coeur

    dans les couleurs fragiles

    du mélèze moine méditant

    le murmure fébrile

    d’une source vive

    court sur  ta peau 

    de cire et de miel

     

    Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire
  • Novembre

    Imprimer

    Le givre matinal

    dans la courbure
    des herbes muettes

    a piégé le silence

    de la nuit d’opale

    La brise de la vallée

    s’est glissée 

    discrètement 

    dans les branchages de la clairière

    murmure végétal

    pour retenir la respiration

    d’un ange dans le ciel blanc

    Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire
  • Effets saisonniers

    Imprimer

    Bouquet d’orties

    au soir tombant

    sur le vase de la commode

    le passage du jour au crépuscule

    al’épaisseur d’une aile d’abeille

    d’un papier à cigarettes

    filtre diaphane 

    sur l’épiderme du jour

    je roule entre mes doigts

    la musique 

    d’une forêt de résine
    et de lait caillé

    le ruisseau est

    d’éclats métalliques

    et de vase profonde

    il emmène la lumière des glaciers

    jusqu’à la mer

    mauve ou pierreuse

    Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire